La Démoustication en Charente-Maritime

Les moustiques importés

Au cours des deux dernières décennies, certains moustiques ont profité du développement des transports internationaux pour coloniser les 5 continents. De nouvelles espèces invasives s’implantent ainsi en Europe et favorisent l’émergence de maladies vectorielles.

Depuis 1999, des plates-formes d’importation de pneumatiques font l’objet de contrôles réguliers. Depuis le début de cette surveillance entomologique, plusieurs introductions initiales d'espèces exotiques ont été observées :

  • Aedes albopictus (dans l'Orne en 1999, l'Orne et la Vienne en 2000, le Calvados en 2004) ;
  • Aedes japonicus (dans l'Orne en 2000) ;
  • Aedes atropalpus (dans la Vienne en 2003) ;
  • Aedes triseriatus (dans le Calvados en 2004) ;
  • Toxorynchites rutilus (dans le Calvados en 2004);
  • Orthopodomyia signifera (dans le Calvados en 2004).

Le moustique Aedes albopictus, communément appelé « moustique tigre », est originaire d’Asie du Sud-est. Il a été introduit sur le territoire européen par l’intermédiaire de marchandises en provenance d’Asie. L’importation de pneus usagés en Europe, et plus accessoirement de plantes venant du Sud de la Chine (Dracæna sanderiana ou « Lucky Bambou »), sont les causes principales identifiées.

Aedes albopictus a été identifié pour la première fois sur le territoire Européen en Albanie en 1979, puis a colonisé l’Italie où sa première détection a eu lieu à Gènes en 1990. En métropole, les premières larves et adultes d’Aedes albopictus ont été observés sur des plates-formes de stockage de pneumatiques en Normandie (Orne-61) et en Poitou-Charentes (Vienne-86) en 1999. Initialement son implantation principale a été limitée aux pays méditerranéens comme l’Italie, l’Espagne, la Croatie ou la Grèce. Mais il est désormais identifié dans près de 30 pays européens tels que la Suisse, la Belgique, l’Allemagne ou encore les Pays-Bas, où il se développe dans des installations horticoles et récemment en Grande-Bretagne.

Aedes albopictus Aedes albopictus Larve d'Aedes albopictus Oeufs d'Aedes albopictus

 

De 1999 à 2019, le service de démoustication (historiquement EID Atlantique) a déployé plus de 1 500 pièges à l'échelle de la zone de surveillance Atlantique, Manche, Mer du Nord. Ce dispositif a permis de détecter le "moustique tigre" à plusieurs reprises sur des aires d'autoroutes de la Région Aquitaine en provenance du Sud-Est de la France et de l'Espagne.


(Source : site du Ministère des Solidarités et de la Santé)

Le "moustique tigre" est aujourd'hui une espèce en phase d'expansion sur une large moitié de la France. L'ensemble des experts prédisent une implantation potentielle de ce moustique sur l'ensemble du territoire métropolitain et préconisent une veille entomologique renforcée au niveau des grandes agglomérations.

Aedes albopictus est vecteur potentiel de nombreuses maladies et a déjà démontré qu’il peut transmettre la dengue et le  chikungunya en métropole. Mais le "moustique tigre" est avant tout un moustique agressif qui exerce une nuisance importante, le jour et à l’extérieur des habitations, sur les territoires où il est implanté.



Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plusok